Annonces immobilier

Immobilier ancien : on achète son logement de plus en plus tard en Ile-de-France, constatent les notaires

D’après les notaires : « On achète son logement de plus en plus tard en Ile-de-France, à l'âge de 38 ou 39 ans en moyenne, sur un marché de l'immobilier ancien qui renoue avec ses volumes de ventes des années fastes. ».

L’augmentation de l’âge moyenne des acquéreurs

En une décennie, plus précisément de 2005 à 2015, l'âge médian d'un acquéreur de logement ancien a augmenté. En effet, cela est passé de 36 à 38 ans pour les appartements, tout type d’immobilier confondu : projet immobilier anglet, etc. ; et de 38 à 39 ans pour les maisons en Ile-de-France. Cette constatation a été publiée dans une note de la Chambre des notaires de Paris le lundi 4 avril dernier. Selon toujours ses experts : « Ce mouvement d'ensemble tient sans doute aux évolutions démographiques et au vieillissement de la population ainsi qu'aux contraintes économiques - prix immobiliers et marché du travail - qui pénalisent spécifiquement les plus jeunes. »
Les troisièmes âges enjoignent le marché…

L’augmentation nette de la part des acquéreurs de plus de 60 ans a ainsi été constatée. En effet, de 2005 à 2015, la proportion d'acquéreurs séniors a progressé partout. Elle est passée de 11% à 15% à Paris, de 8% à 11% en petite couronne et 9% à 12% en grande couronne sur la même période. Et cela correspond toujours aux achats d'appartements anciens.

…et les jeunes sont réticents

Tandis que les moins de 30 ans sont assez hésitants face au prix élevé, en particulier dans la capitale. D’après eux : « Sans surprise, compte tenu du niveau des prix, Paris reste le secteur géographique où les moins de 30 ans sont les moins nombreux. ». En effet, les jeunes acquéreurs sont davantage présents à mesure que nous nous éloignons de la capitale. D’ailleurs, ce recule est une généralité qui est constatées partout sur le marché de l'immobilier ancien durant ces dix dernières années. Aussi, d’après les statistiques, ils n'occupent plus que 14% des appartements anciens vendus dans la capitale en 2015, contre 17% en 2005 ; et 19% en petite couronne, contre 25% il y a de cela 10 ans. Cependant, les moins de 30 ans représentent encore un quart des acquéreurs en grande couronne, contre un tiers dix ans passés.

Une vue d’ensemble

En général, le marché de l'immobilier ancien se porte bien en ce début d'année 2016. De novembre à janvier, 35.940 logements anciens ont été vendus en Ile-de-France, dont : des transactions en hausse de plus de 30% pour les appartements, contre plus de 25% pour les maisons. Mais c’est surtout dans la capitale (+36%) et en petite couronne parisienne (+33%) que le marché a été le plus dynamique durant le premier trimestre.

Les publications similaires de "blog immo"

  1. 22 Juil. 2018Nouvelles dispositions fiscales : Comment bien simuler votre imposition ?28 vues
  2. 3 Juil. 2018Ou stocker ses meubles à Lille?85 vues
  3. 27 Juin 2018L'agence Cardis vous propose des projets immobiliers à Vevey74 vues
  4. 13 Juin 2018Toutes les offres de location à Toulouse84 vues
  5. 15 Avril 2018Immo Bayonne : Le bon plan pour investir dès maintenant100 vues
  6. 2 Déc. 2017Passer par une agence immobilière vous garantie de trouver votre location de vacances214 vues
  7. 27 Nov. 2017Les plus belles maisons du sud ouest se trouvent à Biarritz223 vues
  8. 9 Nov. 2017T2 à louer à Lyon252 vues
  9. 26 Août 2017Je suis devenu agent immobilier359 vues
  10. 24 Juil. 2017Les quartiers prisés de Bayonne378 vues